Véronique Muller

50-55 ans   Comédienne
Narratrice - Animatrice - Voix off

Comédienne professionnelle depuis 1984, j'ai aujourd'hui 56 ans!

Je travaille régulièrement au théâtre, à l'image et comme voix off, en publicité et documentaire, avec quelques incursions dans le monde de la synchro!

Mon dernier spectacle "Un coeur Moulinex" de Simon Grangeat, mis en scène par Claude Viala a été représenté au thêatre de l'Opprimé en novembre 2017 et sera repris en février 2018 , du 21 au 25, toujours à l'Opprimé!

J'interviens aussi comme formatrice, en milieu scolaire ('lycée R.Rolland d'Ivry , option facultative/ Lycée Cotton), dans le monde de l'entreprise (CFPJ/Sup de Pub) ou du social (IRTS)

Je participe au collectif A Mots Découverts, qui accompagne les auteurs contemporains dans leur projet d'écriture.

J'ai une pratique régulière du chant lyrique (soprano lyrique) et je suis 3ème dan d'Aïkiryu (Art martial issu de l'AÏjido), que j'enseigne dans dans un dojo du  18ème depuis 5 ans!


Actualité :

"Un coeur Moulinex" de Simon Grangeat au théâte de l'Opprimé du 21 au 25 février
"Un coeur Moulinex" de Simon Grangeat au théâte de l'Opprimé du 21 au 25 février Le 14/02/2018

Je suis heureux de vous annoncer la reprise pour CINQ représentations de  :

1
Un cœur Moulinex
de Simon Grangeat
 Création 2017   

Un cœur Moulinex est le récit d’une aventure industrielle. C’est une pièce chorale, d’une belle vitalité, jouée avec tonicité et humour, qui fait entendre toutes les voix de l’histoire. Les voix des ouvrières, celle des contremaîtres, celle bien sûr du fondateur Jean Mantelet, celle des financiers qui se succèdent et puis… plus rien, le silence..!    Moulinex fait partie de notre mémoire collective mais peut-on définir ce qui a eu raison de Moulinex ? 

Mise en scène Claude Viala / Scénographie Shanti Rughoobur / Musique Christian Roux / Costumes Ninon Gourichon / Lumières Tanguy Gauchet / Création sonore Nulle Part...Jamais / Avec Julien Brault, Lorédana Chaillot, Hervé Laudière, Carole Leblanc, Véronique Muller, Christian Roux, Pascaline Schwab.


  
                                                      Visionner le Teaser
Théâtre de l'Opprimé
78 rue du Charolais,   75012 Paris 
Métros : L.1 (Reuilly-Diderot), L.8 (Montgallet), L.6 (Dugommier), L.14 ou RER (Gare de Lyon – sortie 9)
du 21 au 25 février 2018
du mercredi au samedi à 20h30, dimanche à 15h
réservation : 01 43 40 44 44 (du mardi au vendredi entre 14h et 18h) reservation@theatredelopprime.com
1
un coeur Moulinex
3

LA PRESSE / extraits

Un cœur Moulinex


Télérama. Joelle Gayot (J.G.)
On aime beaucoup - …Victime de son succès, Moulinex ne résistera pas à la libre concurrence. Le capitalisme financier qui laminera la marque n’a pas encore (et c’est heureux) eu la peau du théâtre. Alors c’est au théâtre qu’une troupe d’artistes prend le temps de retracer l’aventure. Elle le fait en musique et avec légèreté. Elle le fait en jouant collectif, ce qui rend cet instructif spectacle attachant, même si, parfois, on l'aurait aimé plus rugueux.
Le Monde.fr. Evelyne Trân 12/11/2017
Cette belle page d’histoire qui commence comme un conte de fée et finit dans le bourbier, est racontée simplement par Simon GRANGEAT sans didactisme. Les comédiens polyvalents – ils chantent également et l’un d’eux joue du piano – donnent l’impression d’être complètement impliqués car ils interprètent tous les rôles, ceux des ouvrières, des contremaitres, des directeurs et financiers etc. Ressuscite la candeur des années cinquante à travers des slogans publicitaires bon enfant, Hervé Laudière, Jean Mantelet qui vieillit sous nos yeux, est étonnant. A travers la mise en scène fluide et très animée de Claude VIALA, c’est un mouvement humain qui est exprimé qui pour certains pourrait paraître élémentaire, mais cela vibre tout de même aussi fort qu’un coeur Moulinex !… De la magie au quotidien, comment y résister, Boris Vian l’avait compris. Derrière les chiffres, derrière les objets que nous utilisons machinalement, il y a des femmes, des hommes, ne persistons pas à l’oublier. Ne manquez pas ce spectacle qui remet les pendules à l’heure, l’aiguille du coeur peut bien frôler celle de l’économie. Exprimée avec chaleur, l’histoire de Moulinex est d’autant plus instructive et parlante, elle nous concerne tous !
L’Humanité. Gérald Rossi. 13/11/2017
Avec un minimum de décor et d'accessoires (ménagers), qui envahissent l'espace de jeu à la toute fin seulement, les comédiens (Hervé Laudière, Carole
Leblanc, Véronique Muller, Lorédana Chaillot, Julien Brault, Pascaline Schwab) enjambent les années, multiplient les rôles, tous drôles et émouvants, jusqu'à la déconfiture totale du groupe, vécue ici de l'intérieur…
Médiapart. Jean-pierre Thibaudat
Ah purée, quelle histoire ! La blague est facile, mais inévitable et inusable, elle figure bien sûr dans le spectacle Un coeur Moulinex qui raconte sur un mode enjoué et souvent comique cette histoire industrielle doublée d’une tragédie ouvrière. Et les anciens de Moulinex doivent aujourd’hui avoir une pensée quelque peu émue et fraternelle pour leurs collègues de Tupperware eux aussi prochainement mis sur le carreau au nom de la sacro-sainte mondialisation, si rien ne bouge.
La Revue du SNES. Micheline Rousselet
La metteure en scène Claude Viala et sa Compagnie Aberratio Mentalis ont bien compris que derrière cette saga, déjà très intéressante en elle-même, il y avait des histoires d'hommes et de femmes liés par des souvenirs très forts.
WebThéâtre. Gilles Costaz
La troupe bien nommée Aberratio mentalis s’empare de ce texte à l’écriture bien ciblée. La metteure en scène Claude Viala le monte, avec une malice tendre, comme on s’entraide à l’usine, sur les chaînes de montage ou à la pause casse-croûte. On se passe les rôles, on fait contre mauvaise fortune bon coeur. Hervé Laudière joue dru et fort le patron mais peut changer habilement de personnage. Véronique Muller, Carole Leblanc, Julien Brault, Pascaline Schwab, Loredana Chaillot incarnent ouvrières et ouvriers en sautant brillamment d’une action à l’autre, d’un tempérament gai à un tempérament triste (ou l’inverse). Dans l’espace vide, Christian Roux a pris place devant le seul élément du décor, un synthé, où il fait défiler les musiques des différentes époques de l’épopée Moulinex : il se transforme en acteur pour camper d’autres personnages. Formidable, ce Christian Roux !
Culturotopia. Florian Vallaud
…Il y a aussi du Michel Vinaver dans sa manière de traiter les personnages comme les voix de quelque chose de plus grand. Les personnages d’ouvrières ont des prénoms mais elles représentent à elles-seules toutes les autres…Le spectacle ne souffre d’aucun temps mort et les comédiens sont parfaits. Ce serait dommage de rater un spectacle intelligent, drôle et éclairant.
La revue du spectacle . Jean Grapin
…Et par-delà la surface des choses, qui comporte forcément une part d’inconnu et d’indicible, le spectateur explore une aventure sociale, une aventure humaine.
De la Cour au jardin. Yves Poey
Il est des moments de théâtre qui confinent à la perfection. Ces moments-là sont rares. Ces moments de théâtre intelligents, avec un vrai fond, avec une vraie forme, avec une troupe homogène d'une remarquable qualité ! Tel est ce « Coeur Moulinex »…
C'est une mise en scène très subtile et très maîtrisée... Depuis le début de la saison 17/18, j'ai vu à ce jour cinquante-quatre spectacles, et pas des moindres. Ce Coeur Moulinex est l'un de ceux pour lequel j'ai applaudi le plus longtemps et le plus fort !
Librethéâtre.fr. Ruth Martinez
Loin d’être nostalgique, cette évocation pleine d’humour invite à la réflexion voire à l’action. Un spectacle à découvrir à plusieurs pour avoir le plaisir d’en discuter en sortant.
Reg’Arts Ivanne Galant
Une tranche d’histoire économique, sociale et humaine, menée par une vraie troupe d’acteurs dont l’énergie et la complicité font plaisir à voir. Une agréable façon de découvrir ce rêve industriel, pour un moment entre souvenirs d’enfance et notions – très digestes – d’économie.
Des Mots Pour Vous Dire. Plûme
En cinq tableaux, de 1937 jusqu’à 2001, voilà la saga Moulinex racontée par la compagnie Aberratio Mentalis. Suivant scrupuleusement la chronologie, nous voilà embarqués dans une épopée industrielle du XXe et même du XXIe siècle. …Un coeur Moulinex vaut le détour, on ne s’y ennuie jamais, on sourit, ou rit, souvent, on est touché par la performance des sept comédiens qui unissent leurs forces pour nous conter cette histoire contemporaine, en assumant tous les rôles, du haut en bas de l’échelle, avec authenticité et engagement. Bravo !
fip . Jane Villenet
Un coeur Moulinex, un texte choral pour entendre toutes les voix de l'histoire ! et vous donner du grain à moudre dans notre époque épique !
Froggy’s delight. Nicolas Arnstam
Claude Viala, dont on se souvient du formidable "Les 7 jours de Simon Labrosse", confirme en effet ses grandes qualités dans ce spectacle remarquable, aussi haletant que drôle, émouvant qu’instructif sur une des grandes saga de l’industrie à la française : Moulinex, bientôt confronté à la dure loi du marché… Cette fresque aussi passionnante qu’éloquente est ici particulièrement bien servie par des comédiens formidables entièrement investis au service de leur sujet et par une mise en scène de premier ordre…Un coeur Moulinex se suit avec un intérêt croissant sans discontinuer, porté par des personnages bien campés. Hervé Laudière est magnifique dans le rôle de Mantelet mais tous (Julien Brault, Lorédana Chaillot, Carole Leblanc, Véronique Muller, Pascaline Schwab) sont tout aussi épatants. Une impressionnante réussite pour un spectacle totalement indispensable.
Hollybuzz – Culture & Spiritualoté. Pierre François 20/10/17
C’est simple : on a l’impression qu’ouvrières, patron et contremaîtres viennent de débarquer dans le théâtre ! … il n’y avait rien à y redire, ni quant au rythme, ni quant à la crédibilité des personnages, ni quant à la mise en scène, ni quant à la musique !
Spectatif. Frédéric Perez
Une étonnante et puissante dramaturgie se dégage du texte de Simon Grangeat, documenté, implacable et sans pathos. Tout est dit, tout est montré. La mise en scène de Claude Viala décrit d’une finesse au scalpel et d’une efficace théâtralité, le climat, les désirs d’invention, la condition ouvrière et le développement ravageur d’une entreprise finissant par plier sous les lois du marché de l'économie de profit. La beauté artistique de l’ensemble tient autant du texte, de la qualité des jeux, des astuces scéniques bienvenues et d’une évidente volonté de partage. Un spectacle réussi, nécessaire et agréable que je recommande vivement.
Théâtrauteurs. Simone Alexandre le 6 /11/ 2017
Si j'énumère pour vous les péripéties rencontrées par cette entreprise je risque de vous priver du plaisir de la découverte or ce spectacle est destiné à battre en brèche la célèbre formule : " français, vous avez la mémoire courte " et Claude Viala, par sa mise en scène active s'évertue à nous prouver le contraire. Les jeunes seront éberlués et les plus anciens se diront " et oui, c'est bien ainsi que les événements eurent lieu " ... aussi ne manquez pas le rendez-vous car vous aurez là beaucoup de choses à apprendre ou ré-apprendre si vous les aviez oubliées.
Théâtre du Blog. Mireille Davidovici
Après Les Sept jours du Simon Labrosse, Claude Viala et sa compagnie Aberratio Mentalis qui a aussi une école de formation professionnelle d’acteurs, se saisissent avec humour d’un thème brûlant. Une histoire exemplaire, mais aussi instructive et drôle.

... 

Profil

Nom : Véronique Muller
Age : 50-55
Pays : France
Taille : 167 cm
Poids : 60 kg
Yeux : Marrons
Cheveux : Noirs
Instruments : Chant lyrique
Sports : AIkido
Langues : Anglais Courant - Francais Langue Maternelle

Réseaux Sociaux